Le lac Kerkini est devenu célèbre auprès des ornithologues et des photographes par ses Pélicans, frisés et blancs, et par son décor de montagnes enneigées en hiver (mont Kerkini en arrière-plan). Ces dernières années plusieurs images réalisées en cet endroit ont été primées au célèbre concours Wildlife Photographer of the Year (Jari Peltomäki (Espèces en danger), Bence Mate).

Pélicans frisés (Pelecanus crispus) sur le lac Kerkini, Grèce.

Pélicans frisés (Pelecanus crispus) sur le lac Kerkini, Grèce.

L’histoire du pélican frisé (Dalmatian Pelican, Pelecanus crispus), une espèce globalement menacée au niveau mondial avec moins de 14 000 oiseaux (drainage, persécutions), est une « success story » inattendue à Kerkini. Le pélican frisé hiverne régulièrement et se reproduit maintenant sur le lac (depuis 2003), grâce à des plateformes aménagées disposées à son intention (120 jeunes en 2010). Après quelques déboires au début (dérangements volontaires), la cohabitation avec la pêche traditionnelle sur le lac se passe bien désormais.

Ce lac se situe au nord de la Grèce, 100 km au N de Thessalonique, et est proche de la frontière bulgare. Normalement, il fait partie d’une extension de notre voyage Aigles royaux en Bulgarie (voyage Spatia Wildlife / Voyages et Nature) Mais  nous l’avons intégré dans notre parcours suite aux exceptionnelles conditions climatiques qui ont paralysé l’Europe de l’Est fin janvier et début février 2012.

Le lac et ses environs offrent de nombreuses possibilités qui ne se limitent pas aux pélicans en hiver, flamants roses et cormorans pygmées sont quelques-unes des espèces qui peuvent intéresser les photographes à cette saison. Mais les Pélicans frisés, qui cohabitent avec les pêcheurs en certains endroits, offrent des possibilités de prises de vue exceptionnelles. Habitués à la présence des pêcheurs et à récupérer une partie de leur pêche, ils ne manifestent que très peu de crainte et viennent chercher les poissons qui leur sont offerts. Ce qui permet des prises de vue rapprochées au grand-angle assez spectaculaires. Je n’aime personnellement pas trop ces images de Pélicans le bec pointé vers le ciel, attendant une provende peu naturelle, mais il faut reconnaître que l’effet général est assez spectaculaire. A cette saison, les Pélicans sont en plumage nuptial (poche gulaire rouge et tête frisée), ce qui donne aux images tout leur potentiel.

Ces images ont été réalisées dans le cadre d’un voyage Spatia Wildlife / Voyages et Nature (descriptif du voyage ici) en Janvier 2012, avec des appareils Nikon D3 et D700, et des objectifs 24-70/2.8 AFS, 70-200 AFS VRII, 300/2.8 AFI, 500 mm AFS VR. Copyright Patrick Dieudonné 2012, reproduction et copie interdites.

2 réponses à Pélicans frisés sur le lac Kerkini, Grèce.

  • Ipas Michel dit :

    Bonsoir
    J’avoue que je n’ai jamais vu de pélican frisé à ce jour. Je ne suis juge de rien mais j’aime beaucoup cette série, très vivante, cette dimension étant ce que je recherche le plus dans la photo animalière. Pour moi, c’est très réussi et cela me plaît réellement beaucoup.

    • Merci de votre commentaire. Il y avait effectivement beaucoup d’action sur ces deux séances photo, ce qui donne de la vie et de la présence aux images. J’ai tenté d’isoler des actions particulières en cadrant serré au 300 mm ou 500 mm, ou au contraire d’élargir le cadre à l’environnement – magnifique avec ces montagnes en arrière-plan – au grand angle (24 mm), et 70-200 mm. Devant un sujet aussi riche, il faut s’efforcer de réaliser plusieurs types d’images aussi différentes que possible, avec plusieurs focales et différentes techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories d’articles
Articles par mois