Le gouvernement écossais veut développer à tout prix l’énergie éolienne. Mais ses projets à grande échelle soulèvent d’importants problèmes écologiques, plus grands que ceux qu’ils veulent résoudre.

Ainsi, les îles Shetland devraient recevoir la plus grande ferme éolienne terrestre d’Europe, un projet colossal qui sera visible de partout dans ces iles, détruisant leur beauté unique, et entrainera un bilan carbone défavorable sur près de 20 ans (extraction de la tourbe, qui stocke le CO2). De plus, des espèces d’oiseaux en déclin comme le Plongeon catmarin et le Courlis corlieu seront sévèrement touchées par la perte d’habitat et surtout les collisions en vol, comme le prévoient les études menées par la RSPB (Royal Society for the Protection of Birds).

Les falaises d'Eshaness, Shetland, droits réservés

Les falaises d’Eshaness, Shetland © Patrick Dieudonne Photo

Ce projet, qui a déjà endetté considérablement le gouvernement local des Shetland et dont la viabilité économique est contestable (amener l’électricité vers l’Ecosse suppose la pose d’un gigantesque câble sous-marin et la construction sur place de convertisseurs géants) est activement combattu par l’association Sustainable Shetland, qui n’est pas opposée aux énergies renouvelables – au contraire –  mais considère le projet comme absolument disproportionné, nuisible à la beauté sauvage des îles et au tourisme.

Il faut savoir en effet que les Shetland sont l’un des derniers espaces naturels d’Europe de grande importance, et que ces iles possèdent de plus la plus grande densité de paysages nationaux remarquables d’Ecosse, ce qui n’est pas peu dire… (NSA: National Scenic Areas).

Cet article dans le Guardian, illustré par une de mes images, résumait  la situation en 2009. Depuis, le gouvernement écossais essaie d’obtenir le retrait des objections déposées par l’organisme d’état chargé de la protection de la nature, le SNH (Scottish National Heritage), afin de poursuivre son projet avec quelques concessions mineures…

La population des Shetland est majoritairement opposée à ce projet mais le gouvernement entend bien poursuivre sans enquête publique, si le SNH – organisme chargé de la protection de la nature – retire son objection.

Lorsqu’on connaît intimement les Shetland, il est évident qu’il faut agir contre ce projet, mené par des lobbies financiers et industriels  puissants, qui porte atteinte à leur singularité exceptionnelle.  Consultez le site www.sustainableshetland.org , et écrivez à info@sustainableshetland.org pour les soutenir dans leur combat, ou adhérez comme je l’ai fait à cette association, qui comprend déjà plus de 800 membres.
Si, comme nous l’espérons, le gouvernement écossais accepte d’ouvrir une enquête publique sur le projet, ce sera une première victoire, mais alors il s’agira de faire entendre toutes les voix, shetlandaises bien sûr mais aussi au-delà des frontières car le problème n’est pas seulement écossais, mais plutôt européen et mondial, étant donné la valeur du patrimoine naturel en jeu.

Il importe de refuser l’industrialisation rampante des derniers espaces vierges d’Europe au nom d’une écologie mal comprise ! Rejoignez-nous !

 

sustainable shetland logo SUSTAINABLE SHETLANDBilly Fox, Chairman of Sustainable Shetland
Brennek
Quarff
Shetland
ZE2 9EY

www.sustainableshetland.org

 

 

 

 

 

3 réponses à Shetland: faut-il donc industrialiser les derniers espaces naturels d’Europe ?

  • Carl dit :

    vivre c’est transformer et consommer ….mais n’y a t’il pas d’autres moyens de produire de l’électricité ?
    plutôt que de démolir notre environnement pour une technologie si aléatoire et écologiquement perverse ! dans cette affaire le climat a été complétement oublié …surtout en france où on ne peut pas stocker l’énergie sous forme hydrolique !
    tous ces milliards ne seraient ils pas plus efficaces dans la sobriété énergétique , dans les ENR plus régulières et dans la recherche ? A force de puiser dans nos moyens financiers ne va t’on pas tuer dans l’oeuf du plus intelligent , du moins destructeur , du moins dénaturant , du plus efficace !!?
    l’homme peut il se priver de nature et de beauté ?
    cordialement

  • Patrick dit :

    Merci de votre message. Il existe en effet bien d’autres technologies moins « dénaturantes », si l’on se place sur les énergies vertes. L’énergie des courants marins, le solaire, etc. Mais il existe désormais un lobby de l’éolien, avec de très forts intérêts financiers, sérieusement implanté en Europe, et qui pèse sur les gouvernements et leurs politiques énergétiques. Beaucoup de pays parmi les plus avancés dans l’éolien (Danemark, etc) reconnaissent maintenant que l’éolien pose de graves problèmes qui ont été sous-estimés. Mais visiblement le gouvernement écossais est un peu en retard sur ce dossier..

  • florent dit :

    Bonjour Patrick, je suis Florent (voyage Islande – Aguila, aout 2009).
    J’aime beaucoup le design et le contenu de ce nouveau site.

    Cet article m’interpelle d’autant qu’il me permet d’apprendre l’existence de ce projet de ferme éolienne. D’ailleurs, il est étonnant qu’on en parle si peu dans les médias français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories d’articles
Articles par mois