Plutôt qu’un compte-rendu précis de voyage qu’il est désormais un peu tard pour écrire, 4 ou 5 mois plus tard, je vais juste vous proposer un petit bilan en images de ces deux voyages photo Lofoten, lancés avec grand succès en 2016.
Tout d’abord merci aux photographes, réguliers-habitués ou « petits nouveaux » qui ont bien voulu m’accompagner en ces lieux fascinants (les 2 voyages ont affiché complet). Ensuite merci à 66° Nord, l’agence spécialiste des destinations polaires, nouvelle agence partenaire sur ce voyage, qui a su nous fournir un service professionnel comme à son habitude, et un hébergement traditionnel de qualité bien placé.

Lofoten, panoramique

 

Météo et aurores

Sur ces deux semaines nous avons eu des conditions météo assez contrastées. Tout d’abord une dominante de beau temps, avec des ciels généralement dégagés et des aurores boréales assez puissantes. Egalement des chutes de neige fraîche sur une bonne couche bien établie et épaisse. Nous avons à plusieurs reprises pu observer (et photographier) des lagopèdes dans les vallées basses, près des maisons, en raison des conditions d’enneigement (fort enneigement recouvrant les buissons bas)

Lofoten

Photographes « au travail » 

Lopfoten, fredvang

Paysage de montagnes et de fjords près de Fredvang, D800E et 17-35 mm f2,8, 1/160s à f11, 200 iso, 35 mm.

 

Lofoten, aurore boréale

Aurore boréale et pic enneigé, D800 E et 24-70 f 2,8, 20 s à f2,8, 1000 iso.

Sur le 2ème voyage des conditions moins favorables avec un flux d’air chaud peu prévisible à cette saison, qui a entraîné des températures positives et un peu de pluie. Mais la couche de neige précédente, suffisamment haute, a bien tenu sauf en bord de mer. Des conditions moins faciles pour la photo, sans être vraiment difficiles pour autant, mais aussi, en compensation, de superbes ciels chargés que j’aime toujours beaucoup, et quelques couchers de soleil magnifiques. Il y a toujours d’excellentes images à faire quelles que soient les conditions dans de tels décors.

Lofoten, flakstadoy

Ciel menaçant sur Flakstadoy, D800E et 17-35 mm f2,8, à 19 mm, 1/20s à f13, 200 iso.

Lofoten, plage

Soleil couchant sur une des magnifiques plages qui abondent aux Lofoten, D800E et 24-70 mm, 1/40s à f11, à 24 mm, 250 iso.

Malgré une certaine imprévisibilité des conditions météo en raison du réchauffement climatique (phénomène observable en Norvège aux Lofoten comme en Islande sur ces dernières années) le mois de mars reste bien le plus favorable pour la photo hivernale aux Lofoten, avec environ une douzaine d’heures de jour et des chutes de neige fraîche (la meilleure pour la photo) assez fréquentes.

Lofoten, maison et neige

Neige et maison rouge, panoramique haute définition par assemblage (3 images horizontales). D800E et 70-200 f2,8, 1/125s à f7,1, iso 250, 70 mm.

Les aurores boréales ont été assez nombreuses et d’assez grande intensité, mieux que l’année précédente, ce qui nous a permis de bonnes réalisations. J’attends avec impatience l’édition 2017 de ce voyage photo Lofoten (2 voyages à nouveau) pour d’autres (bonnes) surprises, car je me surprends à réaliser des images vraiment très différentes d’un voyage à l’autre sur les mêmes lieux, en fonction des conditions de terrain toujours renouvelées.

Lofoten, aurore boréale

Composition au grand-angle avec buisson et aurore boréale, D800E et 24-70 mm, 24 mm, 30s à f4, 1600 iso.

Lofoten, aurore boréale

Parfois les nuages ne sont pas une gêne, au contraire, si l’aurore est de bonne puissance et la couche nuageuse légère… D800E et 24-70 mm, 28 mm, 20s à f2,8, 1600 iso.

 

Architecture traditionnelle et paysages du nord

L’un des charmes majeurs des Lofoten, outre ces paysages naturels uniques de montagnes enneigées dressées dans la mer, c’est aussi le magnifique accord qui existe entre les paysages et les constructions humaines traditionnelles. Un accord hélas perdu en bien d’autres régions… Dans ce voyage photo il est facile d’alterner entre prises de vues dans des décors tout à fait vierges et photos d’architecture locale, dans divers lieux faciles d’accès, comme Nusfjord, Reine ou Hamnoy.

Lofoten, Hamnoy

Hamnoy, D800E et 24-70 mm f2,8, 1/60s à f 8, 32 mm, iso 200.

 

Lofoten

Ambiance nocturne sur Hamnoy, près de Reine, panoramique haute définition par assemblage (3 images horizontales). D800E, 24-70 mm f2,8, 13 s à f 8, 800 iso, 38 mm, rotule RRS

 

 

Lofoten, Hamnoy

Hamnoy, D800E et 24-70 mm, 1/30s à f 11, 28 mm, 200iso.

Nusfjord, Lofoten

Village de Nusfjord, panoramique haute définition par assemblage (5 images verticales) D800E et 24-70 mm,g à 24 mm, 1/60 s à f8, 200 iso.

Lofoten, rorbu

Vieux rorbu près de Reine, D800E et 24-70 mm à 24 mm, 1/20 s à f11, 640 iso.

Lofoten
Maisonnette sur la plage, D800E et 24-70 mm, 10s à f2,8, 800 iso, 24mm.

lofoten-25

Eglise de Flakstadt, image carrée haute définition, assemblage de 3 images de 36 MP (Nikon D800E) avec un objectif à décentrement 24 mm PC-E. 1/15s à F11, 200 iso.

Lofoten, église

Eglise et croix, D800E et 24-70 mm à 38 mm, 0,6 s à f18, 400 iso

Techniques photographiques

Lors de mes voyages, si les conditions s’y prêtent, j’essaie toujours d’apporter de nouvelles techniques et façons de photographier (cf ci-dessus, avec un objectif à décentrement), qui pourront être développées et mises à profit plus tard dans d’autres conditions. Sur la photo suivante, en présence de glaçons dans l’eau et d’une aurore boréale assez faible en arrière plan (dominantes vertes), mais sur un joli décor de montagne, nous avons expérimenté des poses lentes avec un peu de light painting (apport de lumière artificielle, ici la lumière des frontales). Durant les 15 ou 20 s de pose, il est en effet possible de balayer discrètement les 1ers plans et les plans moyens (insister davantage) pour équilibrer les tonalités de la photo et retransmettre ce que l’œil voit sans peine, mais que l’appareil ne verrait pas. L’idéal est que le procédé photographique ne soit pas perceptible en tant que tel et cela demande un peu de doigté.

Lofoten, montagnes et aurore

Aurore boréale, D800E et 14-24 mm f 2,8 – 15s à f3,2, 1600 iso, 15 mm.

 

Le photographe de paysage est toujours fasciné, c’est mon cas du moins, par les extrêmes et les opposés. Je n’aime rien tant que de photographier, dans une même image, l’éternel et le fugace, la terre et le ciel (ou l’eau), le roc et le nuage (ou la vague).

Les images suivantes reposent sur ces oppositions visuellement fécondes :

Lofoten, Haukland

D800E et 24 mm PC-E à décentrement, 15 s à f13, iso 400.

Lofoten, panoramique

Panoramique haute définition par assemblage, 3 images en utilisant le décentrement latéral de l’objectif 24 mm PC-E. Pour un effet de filé sur l’eau, 3 poses lentes, de 15 s à f16, avec un filtre neutre pour rallonger le temps de pose. Iso 100. Uttakleiv beach.

 

Lofoten
D800E et 24-70 f 2,8, à 26 mm – 1/4s à f14, 200 iso.

Lofoten, rochers

Sur cette photo, extrême profondeur de champ, je voulais révéler le grain du rocher et les structures des montagnes du fond en même temps (de 25-30 cm à l’infini), grâce au 24 mm PC-E Nikkor à décentrement, avec bascule de plan (sans trop fermer le diaphragme pour éviter la diffraction). La focale de 24 mm permet de plus un rapport de taille harmonieux entre 1er plan et arrière-plan. Un 14 mm (14-24 mm classique) ne produirait pas du tout le même effet. 6s à f11, D800E, 24 mm PC-E, iso 200

Lofoten, plage

Eau, sable et roc (et nuage ! ) – 1/100e s à f13, D800E, 17-35 mm f2,8 à 17 mm, iso 250

Ces images ne sont qu’un petit aperçu de ce qu’il est possible de réaliser en ma compagnie aux Lofoten, bien d’autres images sont possibles. Ma connaissance précise des lieux et de leur orientation, résultat de plusieurs  voyages préparatoires en différentes saisons,  me permet de réagir rapidement en fonction des conditions météo, de l’heure de la journée ou de la nuit (aurores boréales), pour vous proposer les sites les plus productifs et originaux, les conseils de cadrage et de technique adaptés. Avant le voyage vous bénéficiez aussi de tous mes conseils personnalisés sur l’équipement vestimentaire et photographique, pour un voyage photo vraiment réussi.

Plus de détails sur ce voyage photo Lofoten avec Patrick Dieudonné : http://www.patrickdieudonne.com/francais/lofoten.html

La brochure du voyage photo Lofoten (aussi sur la page du voyage): http://www.patrickdieudonne.com/voyages/lofoten-hiver-2017.pdf

Quelques images supplémentaires des Lofoten et d’ailleurs, issues d’un article technique sur un nouveau filtre polarisant sans rotation Nisi (pour Lovinpix, distributeur français de matériel photo et vidéo spécialisé) :  http://www.lovinpix.com/blog/2016/08/03/test-le-filtre-polarisant-sans-rotation-nisi-hd-cpl-par-patrick-dieudonne/

2 réponses à Lofoten – voyage photo, mars 2016

  • MONETTE LAGOUTTE dit :

    Waouhhhhhhhhhhhhh j aime bien tout cela . Malgré une température « fraîche » évidente, je trouve qu’une belle douceur se dégage de ces photos; j’aime aussi ces étendues quasi désertiques . Cela donne envie d’y faire un saut dans ses Lofoten ! Jo A. tu as certainement raison ; il faut y aller ! Monette

    • Patrick Dieudonné dit :

      Ah ah ! Bel enthousiasme Monette, j’aime bien ça aussi !! 🙂 Et vous avez parfaitement raison, il faut y aller, c’est grandiose !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories d’articles
Articles par mois