photo

Voici  encore un compte-rendu de voyage qui arrive quelque 6 mois plus tard, mais … c’est finalement rafraîchissant de revoir ces images sous la canicule, qui s’invite en ce très beau mois de septembre 2016… Cette édition 2016 du voyage Islande en hiver, glaciers et aurores boréales,  la troisième (voyage lancé en 2014), a été vraiment très spectaculaire.

 

Islande aurore boréale

Aurore boréale et lune près de Jokulsarlon, D800E, 14-24 mm à 14 mm f 2,8

Nous avons pu bénéficier d’une météo très favorable et de conditions hivernales bien établies (il faisait très froid dans l’intérieur, jusque’à – 20/25 ° C au lac Myvatn, sur lequel j’ai continué le voyage après le stage, mais sur les côtes nous étions à l’aise vers – 5 ° C, avec souvent du soleil, l’idéal)

Continuer la lecture

Plutôt qu’un compte-rendu précis de voyage qu’il est désormais un peu tard pour écrire, 4 ou 5 mois plus tard, je vais juste vous proposer un petit bilan en images de ces deux voyages photo Lofoten, lancés avec grand succès en 2016.
Tout d’abord merci aux photographes, réguliers-habitués ou « petits nouveaux » qui ont bien voulu m’accompagner en ces lieux fascinants (les 2 voyages ont affiché complet). Ensuite merci à 66° Nord, l’agence spécialiste des destinations polaires, nouvelle agence partenaire sur ce voyage, qui a su nous fournir un service professionnel comme à son habitude, et un hébergement traditionnel de qualité bien placé.

Lofoten, panoramique

Continuer la lecture

Superbe ! Que dire de plus de ce voyage dans le delta du Danube, en Roumanie, du 11 au 18 Mai 2014 ?

Certains pour leurs coups d’essai veulent des coups de maître… nous n’osions pas en espérer autant mais il est sûr que nos espoirs étaient élevés au départ de ce nouveau voyage organisé par Patrick Dieudonné, Spatia Wildlife et Skua Nature.

 

Mésange à moustaches, Delta du Danube

Mésange à moustaches, Delta du Danube

En effet nous étions parmi les tous premiers photographes à visiter ce nouveau domaine privé de près de 1000 ha situé dans les confins du delta, tout au nord, dans une des parties les plus difficiles d’accès et par conséquent les plus sauvages… Continuer la lecture

Loup (Canis lupus), Bulgarie

Loup (Canis lupus), Bulgarie

Un voyage de printemps / été hors normes, organisé par Spatia Wildlife/ Voyages et nature avec le concours de votre serviteur: non seulement de magnifiques oiseaux mais aussi, chose exceptionnelle, des photographies de loup en liberté (à deux reprises)! Des modifications de parcours expliquent la présence de cet invité surprise au programme des oiseaux de printemps.

En fait nous n’avons pas pu photographier dans le nord de la Bulgarie, le long du Danube, en raison de niveaux d’eau anormalement élevés, après les fortes pluies de ces dernières semaines. Nous sommes donc partis plus au sud dans la chaîne des Rhodopes où nous avons pu photographier, en plus des oiseaux de printemps (huppes, torcols, guêpiers, pies-grièches et autres passereaux) des vautours (fauve et percnoptères) et aussi, par  chance, Canis lupus lui-même, attiré par la nourriture présente sur l’affût à vautours ! Continuer la lecture

Compte rendu de voyage photo – Aigles et Pélicans en hiver – Bulgarie – Février 2013 – un voyage Spatia Wildlife guidé par Patrick Dieudonné

Lien vers la page voyage:  http://www.patrickdieudonne.com/francais/trip_eagles.html

Aigle royal en vol © Patrick Dieudonne 2013

Aigle royal en vol © Patrick Dieudonne 2013

Jour 1 (dimanche 10 février 2013) :

La journée commence plutôt sportivement, avec une fine couche de neige qui rend le trajet vers la gare TGV un peu difficile. Mais il y a plus grave, l’alerte orange des services météo qui aura pour conséquence d’annuler la majorité des vols des aéroports de province vers Paris, obligeant Loïc, qui vient de Nantes, à un parcours du combattant (taxi, train) vers Paris. Parcours dont il se sortira avec les honneurs, n’arrivant à Sofia, capitale de la Bulgarie, qu’avec 2 h et demie de retard. Mission accomplie, nous nous retrouvons, Yves, Philippe, Loïc, Dobry et moi, malgré ces aléas climatiques, tous ensemble à notre hôtel le soir. Il y a un peu de neige sur les routes, dès qu’elles s’élèvent, mais rien à voir avec l’année dernière, les conditions sont normales.

Continuer la lecture

Voyage photo: Oiseaux de printemps en Bulgarie (du 24 mai au 2 Juin 2012)

Un voyage de 10 jours organisé par Spatia Wildlife / Voyages et Nature, guidé par Dobry Domuschiev, fondateur de Spatia W. et Patrick Dieudonné, photographe professionnel français, avec 4 photographes français: Isabelle, François, Jacques et Philippe.

huppe fasciee

huppe fasciée en vol

Ce voyage, le premier au printemps pour moi en Bulgarie, s’est révélé riche en surprises et découvertes. Je connais assez bien la Grèce, à la frontière sud de la Bulgarie, pour y avoir voyagé à plusieurs reprises et photographié les oiseaux en migration de printemps, principalement sur l’île de Lesbos. Je m’attendais donc à une présence importante des passereaux et aussi à de bonnes possibilités pour les oiseaux d’eau le long du Danube, au nord de la Bulgarie, à la frontière avec la Roumanie.
Notre voyage était en effet divisé en deux parties, la première près de la ville de Ruse (Tutrakan), dans le nord, et la seconde dans la célèbre vallée des roses, au centre de la Bulgarie, enserrée entre les monts de la Stara planina au nord (culminant à près de 2200 m) et les monts de Sredna Gora au sud, moins élevés, près de la ville de Gabrovo. Continuer la lecture

De  retour de Toscane où j’ai passé une excellente semaine de stage photo du 21 au 28 Avril, avec une météo changeante mais agréable, comme je les aime en tant que photographe, je vous livre quelques photos, une toute petite sélection, faite entre 2 voyages (je repars en effet en Bulgarie demain) dans une production bien plus large.
Ce voyage photo, dont vous pouvez trouver le descriptif ici, nous emmène sur les plus beaux points de vue de Toscane, sur les plus belles villes (Florence, Sienne, San Gimignano), sans oublier d’être attentifs à toute les bonnes surprises que nous révèle le voyage. Je me rends compte qu’à chaque visite en Toscane (je dois en être à la 10ème ou pas loin) je ramène des choses nouvelles, en fonction de la magie du temps et de l’heure.
Cette sélection d’images, qui comprend des panoramiques (par assemblage – 5 à 6 photos verticales) et des images normales (numériques – Nikon D3 / divers objectifs Nikon – développement Lightroom 4), n’est qu’un tout petit aperçu de ce qui est possible sur cette destination, et bon nombre des sites majeurs ne sont pas ici présentés (plus d’images dans la brochure du voyage Toscane).

Un autre stage photo en Toscane est prévu en automne (superbes ambiances) du 13 au 20 Octobre 2012: si vous désirez y participer, inscrivez-vous en ligne ou contactez-moi en utilisant le formulaire dédié sur cette page.

Les Iles Shetland (Ecosse)  – Pérégrinations photographiques 1

Cet article est le premier d’une série d’articles sur l’archipel des Shetland, magnifique groupe de plus d’une centaine d’îles au nord  de l’Ecosse, à peu de distance des Féroé et de la Norvège. Historiquement les Shetland ont été d’ailleurs plus proches de la sphère scandinave que des sphères d’influence gaélique ou anglo-saxonne.

Si vous me suivez dans ces pérégrinations photographiques, n’oubliez pas que la beauté et la naturalité de ces îles exceptionnelles, patrimoine européen et mondial de première importance (oiseaux et paysages) sont actuellement menacées par des projets d’énergie « renouvelables » disproportionnés.
Plus d’information dans cet autre article: Faut-il donc industrialiser les derniers espaces naturels d’Europe ?

Géographie des Iles Shetland, au nord de l’Ecosse

carte shetland Des îles à en perdre le nordLa carte ci-contre montre la structure de l’archipel, allongé dans le sens nord sud sur environ 110 km (sans compter Fair Isle) et dans le sens est-ouest sur environ 60 km dans sa plus grande largeur (sans Foula). Les côtes très découpées par des fjords (appelés ici voes) et la montée des mers après la dernière glaciation créent environ 1500 km de côtes pour une surface de 1400 km². On n’est jamais à plus de 5 km de la mer aux Shetland.
Le nombre d’îles dignes de ce nom s’élève à près d’une centaine: la garantie d’explorations toujours renouvelées, la plupart des grandes îles ayant chacune leur personnalité bien distincte. Outre Mainland, elle même subdivisée en régions distinctes par des isthmes, les principales îles sont (du sud au nord): Fair Isle, à mi-chemin des Orcades, Foula, Bressay, Noss, Papa Stour, Whalsay, Out skerries, Yell, Fetlar, Unst. Toutes (sauf Noss), sont desservies par des services fréquents ou réguliers (Fair Isle, Foula, piétons seulement) de ferries efficaces et sûrs. Des liaisons aériennes existent également à destination de Foula et Fair Isle.
On peut se rendre aux Shetland par ferry depuis Aberdeen ou par avion (atterrissage à Sumburgh airport, l’un des plus modernes d’Ecosse)

Mainland

L’île principale est Mainland, qui abrite la capitale, Lerwick (8000 hab., sur les 20 000 à peine que compte l’archipel). Capitale récente, puisque sa prééminence sur Scalloway, ancienne capitale à quelques lieues à l’ouest ne date que du XVIIème siècle. Par air, l’arrivée aux Shetland se fait par Sumburgh airport, tout au sud; par ferry, on débarque dans la baie très abritée de Lerwick, la meilleure du pays (protégée par l’île de Bressay juste en face).

Le Pays de l’Epée

Un ancien nom du pays, Hjaltland, ferait référence au « pays de l’épée ». Allusion aux moeurs des Vikings qui prirent possession des Shetland vers le IXe siècle ou à la forme allongée, avec garde ou pommeau au niveau de Mainland ouest et Bressay, de l’île dans son ensemble ? Sans doute un peu les deux.

Je voulais visiter les Dolomites depuis longtemps. Août, c’est connu, n’est pas la meilleure période de l’année pour une visite photo; la lumière était en effet dure très tôt dans la matinée et les couchers de soleil étaient souvent obscurcis par des nuages ​​bas. Le contraste sur les monts de calcaire blanc était parfois difficile à gérer. Il s’agissait donc plutôt d’une visite de repérage et d’agrément, mais le potentiel pour de superbes photos est immense. Il me faudra revenir en mi-saison pour obtenir de meilleures conditions.

Malgré tout,  j’ai pu réaliser quelques photos assez satisfaisantes. Celle-ci  est réalisée avec une chambre 4×5 Ebony SW45 et un objectif 180 mm Schneider, sur Fuji Velvia (format 6×12 cm rollfilm), et représente le lac Carezza, un petit lac vert émeraude au pied des pics du Latemar. En haute saison, il faut arriver tôt pour éviter les hordes de touristes qui se rassemblent ici à partir de 9h. C’est aussi nécessaire car le contraste est élevé et difficile à gérer plus tard.

Lac de Carezza, Dolomites

Lac de Carezza, Dolomites, Italie

Voici quelques photos supplémentaires. Je n’ai photographié qu’en argentique durant ce voyage, je souhaitais me replonger dans cette pratique et me confronter aux difficultés techniques de la mesure de lumière sans cellule interne (chambre 4×5 et Mamiya 7II). J’utilise un spotmètre Pentax (digital), très efficace et fiable. Les images obtenues sont scannées sur un Hasselblad Flextight X5.
Les images 6×7 dépassent en définition les résultats d’un 24×36 plein format numérique, les 4×5 inches ou les 6×12 cm jouent tout à fait dans une autre division ! Je suis devenu un grand fan des optiques Schneider, au contraste modéré et au piqué étonnant… J’ai utilisé un 5.6/65 Super-Angulon Linhof (exceptionnel),  un 5.6/75 Super-Angulon, un 8/90 Super-Angulon, un Super-Symmar 110 XL,  et un 5.6/180 Apo-Symmar, sur une chambre Ebony SW45 (ébène et titane), très légère mais rigide.

Catégories d’articles

Articles par mois